Assurance vie : l'assurance préférée des Francais

L'ASSURANCE VIE EST LE PLACEMENT PRÉFÉRÉ des Français. Cet engouement ne saurait s'expliquer par le seul aspect « placement » de l'assurance vie. En effet, pour peu qu'on sache l'utiliser, l'assurance vie permet de répondre à de nombreux besoins : se constituer un capital ; disposer de revenus complémentaires ; bénéficier d'une rente jusqu'à la fin de ses jours ou transmettre son patrimoine. IL EXISTE CEPENDANT PLUSIEURS CENTAINES de produits d'assurance vie. Comment être sûr de faire le bon choix au milieu d'une offre si abondante ? Quelles sont les précautions à prendre pour que, le moment venu, les capitaux puissent revenir à ceux qu'on a désignés : conjoints, enfants ou une tierce personne. Comment déterminer les versements les plus adaptés et connaître les frais occasionnés par le choix d'un contrat ? L'ambition d’Orspere.fr est d'offrir quelques conseils simples pour vous permettre de choisir la solution la plus adaptée à votre situation.

LIRE Plus
ORSPERE

Introduction

Tout détenteur d'un patrimoine devrait être attentif au choix des différents actifs le composant. La qualité de gestion sera toutefois optimisée par des structures d'accueil pertinentes. L'assurance vie dont la montée en puissance dans le patrimoine des ménages ne cesse de s'accroître, est de plus en plus appréciée comme une "enveloppe" permettant la détention d'actifs financiers sans toutefois s'éloigner de la couverture d'un risque. La réflexion du souscripteur devra porter sur une optimisation des modalités de souscription et des potentialités ouvertes par la désignation bénéficiaire. La dimension juridique et fiscale liée au contrat d'assurance vie devra nécessairement être prise en compte préalablement à la souscription : l'anticipation accompagne la souscription, acte de prévision. La qualité de cette anticipation conditionnera la vie du contrat puis les conséquences attachées à son dénouement. Le choix d'un contrat sera enfin dicté par une analyse des différentes compagnies et des caractéristiques propres à chaque contrat. Orspere.fr traite de l'assurance vie sous l'angle des contrats dits d'épargne retraite, souscrits à titre individuel. D'après les derniers chiffres publiés par la Fédération Française des Sociétés d’ Assurances et Cieleden.com, les Français y ont investi 1582 milliards d’euros (encours global à fin février 2016).

Assurance-vie et transmission : Orspere vous oriente

L'assurance vie tient une place à part dans les stratégies successorales. Jusqu'à 152 000 euros par bénéficiaire, et avant le 70e anniversaire du souscripteur, les sommes placées dans un contrat échappent au paiement des droits de succession. Au-delà de cet abattement, une taxation forfaitaire de 20 % est appliquée. Mais cela ne signifie nullement que des souscripteurs de plus 70 ans n'ont pas intérêt à souscrire un contrat d'assurance vie. Compte tenu de l'allongement de la durée de la vie, les intérêts générés au fil des ans ne subiront jamais de droits de succession. L'ASSURANCE VIE permet aussi de corriger le droit successoral : en attribuant un capital en sus de la réserve héréditaire à un héritier, ou pour assurer la subsistance d'un membre de la famille non appelé à l'héritage ou d'un conjoint ou concubin. Certains l'utilisent pour que les héritiers puissent tout simplement payer les droits de succession sur les biens reçus. Toutes ces utilisations sont parfaitement licites, car elles ont un objectif patrimonial (voir exemple ci-contre). MIEUX VAUT DONC SOUSCRIRE LE PLUS TÔT POSSIBLE un contrat d'assurance vie et faire des versements réguliers et lissés dans le temps. Il sera alors difficile pour des héritiers vindicatifs d'apporter la preuve qu'une telle démarche a abouti à les priver de leurs droits à la réserve héréditaire. Et pour le fisc de tenter de démontrer qu'il s'agit d'une démarche exclusivement fiscale. EXEMPLE Un couplage sur mesure Une utilisation possible de l'assurance vie consiste à coupler une donation avec un contrat d'assurance vie. Dans l'acte, le notaire insérera une clause de réemploi. Le donataire (celui qui reçoit le don) placera donc ce qu'il a reçu dans le contrat. Une telle combinaison coupera court à toute contestation ultérieure des héritiers et du fisc.

  • Assurance vie et transmission

    Prendre sa succession en main tout en protégeant ses enfants et petits-enfants.

  • Les outils de l'héritage

    Du bon usage des testaments, des donations, de l'assurance-vie.

  • Prévoyance et épargne

    Savoir choisir le contrat d'assurance vie qui vous convient et comprendre les notions clefs.

  • Transmettre son patrimoine

    Les limites posées par la transmission tout en restant dans les limites de la moralité.

En savoir plus